Clémence Albérie

Clémence Albérie

Biographie

Tarnaise de bientôt trente-ans originaire d’Albi, Clémence a grandi entourée d’un grand frère et d’une sœur jumelle. Titulaire d’un diplôme d’ingénieur agronome, elle simplifie la description de son travail en précisant qu’elle œuvre pour la préservation de l’environnement. Grande rêveuse, Clémence a toujours aimé noter chaque petite idée qui lui venait à l’esprit pour plus tard.

Quand elle écrit, la jeune femme s’évade et entre dans un monde où son imagination prend le contrôle. Et de l’imagination elle en a à revendre, inventant et réinventant des histoires depuis sa plus tendre enfance. Elle n’aurait cependant jamais imaginé les partager un jour. 6h22, Place 108 est son premier roman et il lui a permis de s’accepter, de s’apprécier et de se dévoiler telle qu’elle est réellement.

6h22 Place 108 couverture roman

son livre : 6h22 Place 108

Gaëlle, jeune femme active de 30 ans un brin têtue, prend le train de 6h22 tous les jours pour se rendre à son travail. Un matin, alors qu’elle s’apprête à s’installer à sa place habituelle, la 108, elle y découvre une parfaite inconnue. Plutôt que de choisir un autre siège dans le wagon presque vide, Gaëlle va se confronter à celle qui en prenant sa place ose briser sa routine matinale. Une conversation houleuse aux conséquences inattendues s’engage alors entre les deux intéressées…

6h22 Place 108 est le premier roman de Clémence Albérie. Original par sa forme, il permet de découvrir des femmes fortes qui malgré les souffrances passées sont prêtes à se battre pour connaître le bonheur.

pourquoi avoir Écrit 6h22 Place 108 ?

La réponse va peut être paraître toute faite mais, j’ai écris ce roman parce que je ne pouvais pas faire autrement. 6h22 Place 108 c’est l’évidence de l’histoire d’Andréa et Gaëlle racontée dans les notes de La Valse de Yann Tiersen. En écoutant cette musique la trame s’est construite, en la ré-écoutant sont nées les ébauches de mes personnages qui se son précisées au fil des écoutes successives et incessantes. A travers cette musique l’histoire était évidente, précise et détaillée. J’ai eu envie de faire vivre ces deux femmes aux forts caractères et aux passés douloureux. J’ai voulu relater leur histoire en toute simplicité, comme chaque couple homosexuel devrait être considérés.
Je ne voulais pas entrer dans le moindre débat de société, il ne devrait pas y en avoir un a chaque fois qu’un couple homosexuel est mis en scène.
J’avoue qu’à l’époque où j’ai écris cette histoire, je désespérais de ne trouver à lire presque que des livres où lesbienne rimait quasi systématiquement avec drame et souffrance. J’ai eu envie d’écrire l’histoire d’un couple, avec sa rencontre, ses difficultés, ses hauts, ses bas, comme tous les autre couples.
6h22 Place 108 c’est le récit d’une rencontre au fil des trajets en train de deux femmes qui partent et reviennent du travail. C’est une histoire qui naît dans le huit clos d’un train avant de se confronter au monde extérieur et à son lot d’obstacle. Finalement 6h22 Place 108 c’est avant tout le récit d’une romance.

son livre : quand tombent les masques

Mariage : n.m. Union de deux personnes qui s’aiment et veulent s’engager l’une envers l’autre. Le plus beau jour d’une vie et un moment de partage avec ceux qui comptent et que l’on adore.

Le mariage d’Éloïse et Gabrielle devrait être comme ça… en théorie !

Éloïse, brillante chirurgienne pédiatrique de 34 ans, et Gabrielle, talentueuse auteure ayant plusieurs best-sellers à son actif, veulent faire le grand saut. Elles rêvent d’un beau mariage, simple, qui leur ressemble.

Leur seul problème ? Elles ignorent comment annoncer la nouvelle à leurs parents. Après tout, ils ne savent pas qu’elles sont homosexuelles, amoureuses, et en couple. Pire que cela, leurs mères se détestent et se vouent une haine complètement irrationnelle depuis toujours.

Entre manipulation, humour et rebondissements, la préparation de ce grand événement ne s’annonce pas de tout repos.

Mesdames les futures mariées, félicitations ! Et surtout, bonne chance…

pourquoi avoir Écrit quand tombent les masques ?

Après avoir traité d’une rencontre dans mon précédent roman, j’ai eu envie de me frotter à une nouvelle étape. Le couple existe déjà, il est stable et sûr, l’amour est bien présent. Quoi de mieux donc pour aborder deux sujets plus en détail, le mariage et le coming out. Comme pour 6h22 Place 108, je n’avais pas envie d’aborder l’homosexualité comme un problème insurmontable. Ainsi, j’ai axé l’intrigue de mon roman non pas sur l’acceptation de l’homosexualité uniquement (qui est un thème présent mais pas le fil rouge de l’histoire), mais sur l’acceptation du choix de compagne.
En mettant en scène le coming out simultané et rocambolesque de Gabrielle et Eloïse et la préparation de leur mariage, j’ai pu jouer avec deux styles qui me sont chers, la romance et l’humour.
Quand Tombent les Masques c’est l’histoire de deux femmes qui s’aiment autant que leurs mères peuvent se haïr. Avec ce roman, j’ai eu envie de traiter de l’impact que la famille peut avoir sur le développement personnel de chacun et comment les obstacles peuvent parfois venir de ceux qui nous aime le plus.

RETROUVEZ clÉmence albÉrie SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX
Fermer le menu